Entrepreneur : comment démarrer et se faire connaître ?

Écrit par Vanessa Lokossou

INTRODUCTION


On ne naît pas entrepreneur. On le devient. Dans un monde de plus en plus incertain et globalisé, tout s’accélère et se réinvente sans cesse : relations, modes de vie, de travail et de consommation, échanges internationaux, décisions politiques, … La voie de l’entrepreneuriat offre au monde et à tous ceux qui le composent la possibilité d’ouvrir de nouveaux horizons pour soi et pour les autres en un temps record. Pour cela, il y’a juste à engager un processus de création, à passer de l’idée à l’action avec la proposition d’un service ou d’un produit qui répondra à des besoins préalablement identifiés. Les faiseurs, appelés par Oussama Ammar “la minorité radicale”, se lancent par inspiration, passion, réaction ou même par nécessité dans l’espoir d’un changement personnel ou beaucoup plus systémique. Ils rêvent d’un mieux-être pour eux et pour les autres. Sur le papier, cette route peut sembler facile à emprunter et rapide à mettre en place d’un point de vue externe. Mais, lorsque vous êtes dans les coulisses, en tant qu’entrepreneur ou acteur de cet écosystème, la réalité est bien différente. Après deux années de collaboration avec des centaines d’entrepreneurs, nous souhaitons, dans cet article, partager avec tous ceux qui se lancent, notre vision et nos conseils pour se faire une place dans l’univers merveilleux mais complexe de l’entrepreneuriat. Même si l’entrepreneuriat a plusieurs visages, plusieurs échelles, plusieurs motivations, les règles du jeu au départ ne s’inventent pas et sont communes à tous. Voyons donc ensemble comment se faire accompagner, se faire connaître, reconnaître et mettre toutes les chances de son côté dès les premiers instants grâce à la force du réseau.

ARTICLE


Se faire accompagner, bénéficier de conseils avisés sur l’entrepreneuriat

L’intuition et la passion ne suffisent pas pour se faire une place. En complément de votre réseau personnel, de vos compétences et de celles de votre équipe si vous en avez déjà une, nous vous recommandons de faire appel à des ressources externes qui vous permettront de poser plus sereinement les bases de votre entreprise.

En France, nous avons l’avantage de pouvoir solliciter de nombreux acteurs publics et privés qui s’engagent au quotidien pour orienter, conseiller et accompagner à court, moyen ou long terme des porteurs de projet sur différentes problématiques : expertises métiers, finances, logistique, … 

Mentors

Accessibles par le biais d’associations, d’incubateurs (Willa, 1Kubator, Empow’Her, La Ruche, Réseau Entreprendre…) ou de réseaux divers (entrepreneurs, alumnis, …), ils seront d’une aide précieuse pour vous challenger sur votre modèle économique en le décortiquant et en vous apportant un éclairage externe pointu en fonction de leur expertise.

A la manière d’un coach, vos mentors vous poseront des questions qui vous permettront de travailler votre proposition de valeur et votre posture sous différents prismes et d’être ainsi mieux préparé lorsque vous serez dans le feu de l’action. Ne prenez pas personnellement les critiques que vous recevrez d’eux. Pour bénéficier au mieux de leur savoir-faire, acceptez plutôt leurs feedbacks, soyez dans l’échange et considérez cela comme un gain de temps, un avantage de taille pour votre évolution personnelle et celle de votre projet.

Ce sont des relations que nous vous recommandons d’entretenir en donnant régulièrement de vos nouvelles, en impliquant d’anciens mentors dans les étapes suivantes de votre projet ou même en leur envoyant simplement des contenus adaptés à leurs professions ou passions (partage d’un article, réalisation d’une petite vidéo informative, vœux de fin d’année, …). Avec ces actions et attentions renouvelées, vous maintenez les liens et l’engagement de ce réseau sur la durée.

Incubateurs

En matière de préparation, rien de mieux qu’un incubateur pour aller encore plus loin et multiplier vos canaux d’apprentissage tout en ayant, dans la plupart des cas, l’accès à un espace de travail. Bien plus qu’une formation, ces programmes, si vous avez la chance de pouvoir y participer, créent l’environnement idéal qui vous fera gagner du temps dans la phase de maturation de votre projet. Moyennant une faible participation financière, vous évoluerez en petits groupes d’entrepreneurs sur une durée limitée allant généralement de 6 à 24 mois. Certains incubateurs sont gratuits.

Ils sont de plus en plus spécialisés par secteurs d’activités ou technologies afin de réunir autour d’eux des acteurs pouvant répondre précisément aux problématiques du porteur de projet tout au long de son intégration. Il en existe plus de 200 en France. Vous pouvez consulter notre classement des 5 meilleurs incubateurs parisiens ici. Pour en découvrir d’autres près de chez vous, naviguez sur le site mon-incubateur.com ou contactez La French Tech, mouvement français qui réunit les acteurs de l’innovation.

Connectés au tissu économique local, les incubateurs sont bien plus que des espaces de travail partagés. Ils représentent un réseau riche qui vous offrira un accès privilégié à de potentiels partenaires départementaux, régionaux voire nationaux tels que les organismes financiers ou les entreprises. Une précieuse occasion de vous confronter à encore plus de monde.

Proches, Banques, États

Lorsque vous démarrez, vous avez généralement votre capital de départ provenant de votre épargne. Mais la plupart du temps, ce n’est pas suffisant. Vous pouvez aussi mobiliser ce qu’on appelle le “love money” ou le crowdfunding, des fonds propres additionnels apportés par votre entourage ou une communauté de personnes sensibles à votre initiative. Veuillez bien les informer des garanties, contreparties et risques inhérents à leur participation. La législation française comporte aussi des textes en faveur des entrepreneurs comme la loi Dutreil (août 2003) qui permet aux particuliers ayant investi dans une entreprise de déduire 22% de leurs impôts sur le revenu dans la limite de certains montants. Un bon moyen de convaincre vos proches lors de votre campagne de love money. 

En fonction de l’ampleur de votre projet et de vos objectifs, un minimum d’apport personnel sera nécessaire pour convaincre plus tard des business angels, investisseurs ou actionnaires lorsque votre product market fit sera atteint et que vous serez en phase d’accélération. Ces derniers, partenaires plus ou moins importants selon leur apport financier, seront beaucoup plus regardants sur la situation financière et les prévisions de votre entreprise. 
Si avec ces premières démarches vous n’avez toujours pas le capital nécessaire, vous avez aussi la possibilité de passer par l’organisme national de microcrédit Adie ou de contracter un emprunt bancaire à condition d’avoir minimum 20% du financement global requis. Réfléchissez bien à cette option en fonction de votre activité et faites-vous conseiller par divers experts avant de prendre une décision. La gestion de votre trésorerie peut devenir délicate et handicapante si vous devez rapidement effectuer des remboursements alors que la réalité s’avère beaucoup moins satisfaisante que vos prévisions de chiffre d’affaires. Soyez donc plutôt prudent qu’optimiste dans la rédaction de votre business plan en prenant en compte les aléas comme la crise sanitaire actuelle que nous n’avons pas encore réussi à maîtriser.

En France, de nombreux dispositifs ont été mis en place pour faciliter la création et le développement des entreprises. BPI France (Banque Publique d’Investissement), les Conseils Régionaux (avec leurs Parcours Entrepreneur #Leader et leurs Boutiques de Gestion pour Entrepreneurs) sont des organismes qui regorgent de nombreuses ressources utiles pour vous guider tout au long de votre projet.

Enfin, sous certaines conditions, les subventions et exonérations de l’Etat sont un moyen supplémentaire de financer le lancement de votre projet entrepreneurial. Quelques exemples : l’Aide pour le Développement de l’Innovation, l’Aide à la Création ou à la Reprise d’Entreprise, le statut Jeune Entreprise Innovante, etc.

Entreprises

De plus en plus de grands groupes intègrent dans leurs actions un volet dédié aux entrepreneurs qui peut prendre diverses formes selon leur taille et leur culture d’entreprise. Certains incitent même leurs collaborateurs à innover en interne à travers l’intrapreneuriat. 

Le mécénat d’entreprise vous offre l’opportunité de bénéficier gratuitement de conseils de salariés sur des problématiques précises. Un groupe de collègues est ainsi constitué pour travailler sur votre projet et vous fournir, en fin d’atelier, de quoi vous améliorer par la suite. Les cabinets de conseil Accenture et KPMG proposent par exemple régulièrement des séances de mentoring en partenariat avec des associations ou incubateurs.

L’incubation, dont nous avons parlé quelques lignes plus haut, est proposée aussi par certains grands groupes qui souhaitent à la fois bénéficier de l’innovation des start-ups et attirer de nouveaux talents rares en interne.
L’entreprise vient aussi en complément de l’Etat pour apporter un soutien financier à quelques heureux élus, sélectionnés lors de leurs propres appels à projets et concours. C’est le cas du prix Veuve Clicquot de la femme d’affaires ou de BNP Paribas avec son label Act For Impact en faveur des entrepreneurs sociaux. Tentez votre chance si c’est quelque chose qui vous inspire ! 

Enfin, par le biais de certaines agences ou start-ups spécialisées dans le domaine du conseil, vous pouvez réaliser des missions en part-time et ainsi vous ouvrir à d’autres publics tout en travaillant sur votre projet. Selon votre disponibilité, vos compétences et vos besoins, vous serez  ainsi mis en relation avec des petites, moyennes ou grandes entreprises pour participer activement à la réussite de leurs projets internes. Fair4b s’est donné pour mission de rendre cet échange possible en mettant à disposition de ses clients un vivier exclusif de talents agiles selon un modèle équitable et profitable pour tous.

Se faire connaître avant de se faire reconnaître

On poursuit notre guide pour se faire une place au soleil…non pas tout de suite 😉 dans l’univers des start-ups et de l’entrepreneuriat en général ! 

Le serial entrepreneur Elon Musk a dit ceci : “Si vous essayez de créer une entreprise, c’est comme faire un gâteau, vous devez avoir tous les ingrédients dans la bonne proportion.” A ce stade, vous avez passé la première phase transitoire d’accompagnement et de financement. Ici, vous avez normalement toutes les clés en main pour affronter votre marché et commencer à présenter votre solution au monde avec beaucoup de fierté et un minimum d’assurance. Vous passerez du stade de novice à celui de professionnel ayant la maîtrise de son sujet et la capacité à se remettre en question en fonction de l’accueil que vous réservera le marché.

Et pour accéder à ce marché sans trop vous heurter, vous devrez faire attention à ne pas constamment avoir la tête dans le guidon. Ouvrez grand les yeux et développez vos soft skills ! Même si vous avez déjà étudié votre marché pendant l’idéation, vous verrez très vite que vos efforts doivent se poursuivre, dans la régularité et la constance. En passant des slides présentées dans un cadre bienveillant aux argumentaires exposés à vos nouveaux clients, c’est votre mindset qui fera la différence. Observez le marché, testez des axes d’amélioration et apprenez de vos expériences !

Utilisez aussi les dernières innovations dans les domaines du marketing et de la communication, des stratégies de growth hacking, low code, community management, business development, … pour soigner l’image de votre start-up, atteindre vos prospects plus rapidement et ainsi générer le chiffre d’affaires nécessaire pour envisager le futur positivement. Mais attention ! N’investissez pas trop d’argent dans la tech sans avoir commencé à en gagner. Selon votre secteur d’activités, vous serez peut-être tenté de déposer des brevets de recherches fondamentales. Faites-le si c’est vraiment indispensable mais assurez-vous d’avoir bien confronté votre innovation au marché. Si ce n’est pas le cas, nous vous recommandons de privilégier la recherche appliquée à une problématique préalablement identifiée plutôt que la recherche fondamentale. Lorsque vous aurez étudié vos concurrents, essayez d’identifier vos points communs et vos différences, vos forces et vos faiblesses mais aussi les opportunités et possibles menaces (voir la matrice SWOT). Dans certains cas, des collaborations peuvent s’avérer bénéfiques pour tous. 

Enfin, pour faire reconnaître votre start-up, ne négligez pas les concours. En cas de victoire, ils vous permettront de générer des revenus supplémentaires par l’apport financier associé ou la mise en réseau avec des personnes qui pourraient être décisives pour la suite de votre projet.  Il vous faudra cependant dégager du temps pour remplir les dossiers de candidature et assez d’assurance pour pitcher plusieurs fois votre solution devant des publics variés. Un conseil : privilégiez la qualité et l’adéquation du concours avec vos valeurs ! N’ayez pas pour objectif principal l’accumulation des récompenses car la plus belle des victoires reste, selon nous, le retour positif des clients ayant expérimenté et apprécié votre produit ou service. Les honneurs ne font pas tout. Il existe chaque année de nombreux concours. Vous en trouverez forcément certains qui seront en accord avec votre projet. Nous en présentons quelques-uns ici. Pour voir tous les concours et appels à projets de 2021, c’est par ici.

Côtoyer des pairs pour éviter des impairs

Se faire accompagner, se faire reconnaître et bien s’entourer sont trois indispensables pour bien commencer. Peu importe ce que vous faites, sans un investissement total de votre part pour fédérer et animer votre communauté, vous risquez de stagner.

Selon une étude annuelle de la Fondation MMA des Entrepreneurs du Futur sur le lien qu’entretiennent les entrepreneurs avec leur territoire, 58% d’entre eux déplorent l’insuffisance d’entraide et d’interactions pourtant indispensables au bon développement de leurs projets.



La Communauté, ce n’est pas seulement les membres de votre famille et les amis qui relayent l’existence de votre start-up dans leurs cercles personnels via le bouche-à-oreille ou les followers de votre page entreprise. Vos clients et tous les contributeurs que nous avons évoqué précédemment en font partie. Au fil de vos rencontres, ajoutez à votre réseau professionnel Linkedin toutes les personnes avec lesquelles vous avez envie de partager votre aventure entrepreneuriale sur le long terme.

Au stade de lancement, vous n’avez généralement pas suffisamment de budget pour faire appel à des Relations Presse mais sans le savoir, il y a dans votre entourage, une mine d’or pour grandir à moindre coût. Pour cela, votre motivation, votre curiosité et votre sens de l’écoute seront vos meilleurs alliés. 

Dans les centres de ressources publics, vous avez la possibilité de consulter ou d’emprunter gratuitement une multitude de revues périodiques et de livres sur l’entrepreneuriat, sur l’actualité et sur bien d’autres thématiques. Management, Capital, Entreprendre, Odyssées d’entrepreneurs et Harvard Business Review France sont de bons supports de veille appréciés pour la richesse et la pertinence de leurs contenus. Sur internet, il y’a des podcasts de témoignages inspirants, des magazines référents comme Maddyness ou Les Echos Entrepreneurs et des groupes Facebook très actifs comme Paris Startup Ecosystem ou French Startups qui regroupent des startupers de France et du monde partageant leurs problématiques et conseils en toute bienveillance. Par ailleurs, rien ne vous empêche de préparer des communiqués de presse et de les adresser à quelques médias référents dans votre domaine ou consultés par votre cible de prospects.

Nous trouvons que les rencontres en petit comité favorisent les interactions et partages d’expériences qui vous éviteront de commettre les mêmes erreurs que d’autres entrepreneurs passés par là avant vous. C’est pour cela que nous vous invitons à compléter votre stratégie de networking sur les réseaux sociaux par des rencontres dans la vraie vie dans le cadre d’événements comme des salons d’entrepreneurs (SME, Go Entrepreneurs, Big BPI…), des conférences-ateliers de grandes écoles comme Sciences PO ou l’ESCP accessibles à tous, des afterworks d’anciens étudiants ou collègues, des soirées de coach dating, etc. En plus d’y croiser des personnes qui connaissent le monde de l’entrepreneuriat ou s’y intéressent, vous pourrez aussi discuter avec des potentiels associés, clients ou investisseurs. Plus vous en faites et plus vous serez à l’aise mais ne vous épuisez pas non plus et faites-vous accompagner par une personne de confiance les premières fois si c’est vraiment trop difficile pour vous. Pour bien commencer l’année, voici un agenda qui va vous plaire ! Créé par Les Echos Entrepreneurs, il recense des conférences 2021 pour entrepreneurs !

Pour finir, si vous souhaitez progresser à tous les niveaux, dites oui aux réseaux et associations d’entrepreneurs axés business comme la BNI ou plutôt entrepreneuriat social comme MakeSense et Ticket for Change que nous sommes heureux de compter parmi nos partenaires depuis fin 2020. 
Dans tous les cas, préparez-vous et exprimez-vous avec authenticité en gardant à l’esprit vos objectifs. Côtoyer d’autres entrepreneurs est un must pour multiplier vos opportunités et réduire les erreurs inhérentes à votre activité.

Conclusion

En conclusion de ce guide, nous souhaitons te rappeler, Ami entrepreneur, que tu es le chef d’orchestre ! Tu es le moteur de ton projet mais tu auras toujours besoin de carburant pour avancer. Même si on parle souvent d’indépendance dans l’entrepreneuriat, c’est un long voyage que tu ne peux pas vivre seul. Ce sont les initiatives que tu oseras prendre, les informations que tu iras collecter, les compétences métiers/humaines que tu développeras avec l’expérience et les personnes que tu rencontreras qui détermineront la tournure de ton histoire.

A toi qui hésites encore ou qui viens de te lancer malgré le contexte difficile que nous vivons, nous espérons que notre témoignage t’apportera de nouvelles perspectives et contribuera à rendre ton expédition enrichissante.

Reste concentré et connecté ! Lève la tête et même si l’amour que tu portes à ton projet te fait souvent perdre pied, n’oublie pas de continuer à regarder autour de toi. Continue d’aller vers les autres, pas seulement pour l’étude de marché mais aussi après. C’est l’une des clés du succès que nous avons pris plaisir à partager avec toi aujourd’hui.

N’hésite pas à nous donner de tes nouvelles en commentaires ou en privé sur contact@fair4b.com. Nous serons ravis de mieux te connaître et de découvrir la cause qui t’anime de plus près. 

From Fair4b with love,

Démarre une mission

en quelques minutes !

DERNIERS ARTICLES

Grands Groupes : Adopter une démarche RSE grâce aux startups 

État de la RSE La Responsabilité Sociale des Entreprises plus connue sous le doux nom de RSE, représente la contribution des entreprises aux enjeux du développement durable. Mais que signifie réellement cette contribution ? Et quelles entreprises sont concernées ? Moralement, toutes sont concernées et légalement (depuis la loi PACTE) toutes doivent prendre en « considération des …

Entrepreneur : comment démarrer et se faire connaître ? Lire la suite »

Freelances et Startupers : 9 soft skills pour réussir vos collaborations en temps de crise 

Comment trouver les bons freelances / consultants ? 

Avant toute chose… La première chose à prendre en compte avant de se lancer dans la quête du collaborateur parfait, c’est de bien définir ses besoins. La mission proposée doit être claire et doit exposer toutes les conditions de travail de celle-ci. Mais ce qui est important c’est d’exposer tous les termes de la mission. …

Entrepreneur : comment démarrer et se faire connaître ? Lire la suite »

SUIVEZ L’AVENTURE !

PAS SI VITE !

Laissez-nous votre adresse mail pour être tenu au courant de la sortie de nos nouvelles offres !

Tu es startuper ?

Inscris-toi sur notre plateforme pour avoir accès à :

Toutes nos missions

La monétisation de ton réseau

Le plus grand écosystème de startupers

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. En poursuivant votre navigation, vous confirmez adhérer à notre politique de confidentialité.